psychopass
    Amazon

Dans un futur proche, une intelligence artificielle nommée Sybil est capable de détecter les personnes psychologiquement dangereuses pour la société. Les pensées des gens, leurs souhaits : nous sommes à une époque où la technologie peut lire tout ce qui se cache dans notre esprit. Le lieutenant Tsunemori vient d’intégrer la brigade chargée d’appréhender les personnes dont le « Psycho-Pass », sorte de jauge psychologique, a mal tourné. Sa première journée commence par une affaire d’une violence extrême, pendant laquelle elle doit faire équipe avec des agents spéciaux, les Enforcers, dont le Psycho-Pass a atteint un point de non-retour. Ces « irrécupérables » sont autorisés à circuler dans le seul but d’appréhender les criminels de leur genre. Contrairement à ce qu’elle a appris à l’académie, où elle était major de promo, elle se rend compte que le monde réel laisse peu de place à la logique. La compassion a elle aussi disparu ; ce qui l’amène à remettre en cause les décisions prises par Sybil.

Critique par Claire

Une série d’animation de grande qualité qui nous plonge dans un futur qui varie entre l’utopie et la dystopie selon notre point de vue. Un pays entier (le Japon en l’occurence) autosuffisant a mis en place une technologie qui permet de scanner le « Psycho-Pass » des humains et permet d’arrêter les citoyens parfois même avant que le crime n’ait lieu.

Ça ne vous rappelle rien ? Si bien sûr ! Il y a un peu de Minority Report là dedans mais pas complètement, c’est plus le niveau de stress d’une personne qui va mesurer la probabilité qu’il commette un crime. La série se plonge dans des questions philosophiques et morales très intéressantes. La liberté, la peine de mort, la société, la violence, la manipulation… la série aborde de nombreux thèmes très actuels et nous questionne directement.

Le graphisme et l’animation sont également de qualité, on regrettera seulement quelques dialogues peu fluides.

En bref, une série qui vaut le coup d’oeil pour la profondeur de son discours et son rythme effréné, on ne s’ennuie pas une seconde.

Laisser un commentaire

Psycho-Pass