Riku-Do – La rage aux poings

riku-do-1-kaze
    Amazon

Riku Azami est un jeune garçon dont la vie est placée sous le signe de la tragédie. À la suite de la mort de son père, Riku est retrouvé par un ancien boxeur devenu collecteur de dettes, Kyôsuke Tokorozawa, boxant avec rage le cadavre de son géniteur. Il demande à sa mère de vivre avec elle mais découvre avec horreur qu’elle vit avec un dealer aussi violent que sadique. Voyant sa mère maltraitée, il essaie de s’interposer et lui envoie un direct du droit avant de le tuer d’un coup de cendrier. Riku demande alors à Kyôsuke de lui enseigner la boxe afin de pouvoir défendre ceux qu’il aime. L’ex-champion de boxe refuse et l’envoie chez Shinji Baba, son ancien entraîneur. Ce coach sans pitié accepte de l’entraîner car il décèle du potentiel chez Riku…

Critique par Claire

Cette critique est réalisée d’après le premier tome et en partenariat avec les éditions Kaze.

Le seinen Riku-Do La Rage aux poings nous amène aux côtés de Riku, jeune garçon né et grandissant dans la violence. Après un enchaînement de drames et de rencontres, le garçon se plonge dans le monde de la boxe afin de marcher sur les traces de Kyôsuke ancien champion devenu yakuza.

Le manga de Matsubara Toshimitsu décrit avec violence un monde d’une grande noirceur. Pas de glorification du crime ici, au contraire, on nous parle de l’espoir né d’un travail constant et sans concession. Et des concessions Matsubara Toshimitsu n’en fait pas lui non plus, rien n’est épargné à notre jeune héros qui en tout début d’histoire vit dans un désespoir sans nom. Peu à peu avec l’image que véhicule Kyôsuke l’histoire amène une lueur d’espoir.

Au niveau du graphisme, tout comme l’histoire c’est d’un réalisme froid. On ressent la violence des coups de poings, on grimace à la douleur du héros mais on voit également cet espoir avec sa mutation physique.

En bref Matsubara Toshimitsu signe un premier tome prometteur à l’histoire prenante et au graphisme marquant.

  • Critiqué par
  • janvier 2017

Laisser un commentaire

Riku-Do – La rage aux poings