Avant toi #2 Après toi

AvantToi2ApresToiMoyesJojoCouverture
    Amazon

LA SUITE DU BEST SELLER « AVANT TOI » !

« Drôle, émouvant, et toujours imprévisible ! » New York Times

« Comment ne pas être sous le charme ? » People

Un an et demi après avoir exaucé le vœu de Will, qui souhaitait bénéficier du suicide assisté, Lou quitte sa ville natale où elle est la cible de critiques. Elle commence une nouvelle vie à Londres, mais elle a du mal à se conformer aux dernières volontés de Will qui lui recommandait de profiter de la vie.

Critique par Isabelle

Je suis déçue par ce livre parce que je m’attendais à voir Lou qui a décidé de prendre sa vie en main et qui avance. Pourtant, c’est tout le contraire qu’on a. Et en plus, l’auteur fait tomber Lou d’un immeuble pour qu’on ait peur qu’elle devienne handicapé. Cela n’aide pas les critiques qui disent déjà que Jojo Moyes a un problème avec l’handicap vis à vis du traitement de Will dans le premier tome.

Le deuil est très présent dans ce livre. Lou n’arrive pas à faire face à la mort de cet homme qu’elle n’a connu que six mois. Et face à cela, elle tombe sur une jeune fille qui aurait bien aimé le connaître mais n’a jamais pu. Quand on pense à tous les mauvais choix fait dans le premier livre, avoir Lily qui ne connaît pas Will ne se rajoute qu’à la liste. C’est d’autant plus vrai parce que Lou dit que s’il avait connu Lily, il ne se serait pas suicidé. Et je n’ai pas eu cette impression en lisant Avant toi. Dans Avant toi, on ne traite pas la dépression de Will et un enfant n’aurait pas changé cet état de fait. Rien n’aurait pu changer d’avis Will puisqu’il était déprimé et n’est pas allé voir un psy. Par contre, Lou va dans un groupe pour parler du deuil. Lou a un problème : on trouve un moyen de lui régler. Will est handicapé : on ne traite pas sa dépression. Oui, je suis en colère contre Jojo Moyes parce qu’elle ne traite pas les être humains de la même manière. J’ai l’impression que si on a un handicap, la seule maladie a traité est celle du corps mais pas celle de l’esprit. Par contre, quand ton corps va bien, tu peux soigner ton cerveau.

L’intrigue du livre ne fonctionne pas pour moi. Autant la façon de gérer (ou pas) le deuil est bien présenté, autant cela semble trop facile. La façon dont Lou fait son deuil est facile. J’ai eu l’impression que du jour au lendemain elle allait mieux alors que d’autres personnages prennent plus de temps. C’est comme si c’était l’amour qui avait réglé son problème. L’amour ou le fait que son mec soit à l’hôpital. Elle ne vit qu’à travers le fait qu’elle puisse aider des gens malades. Cela ne serait pas un problème si ce n’était pas un peu un cheveu sur la soupe, cette histoire. Lou avait l’air de vouloir travailler dans la mode et maintenant, elle est dans le social parce que l’auteur a décidé comme cela de lui faire faire ça. Pareil pour l’histoire d’entretien à New York. C’est juste un coup pour faire avancer l’histoire et que Lou se sente mieux avec elle même. Je n’ai vraiment pas compris pourquoi l’entretien a lieu dans les WC alors que Lou aurait très bien pu dire « Non cette heure là ne va pas, je travaille, trouvons une heure plus tardive ». Il y a beaucoup trop de choses qui n’ont pas de logique. Et cela inclut l’intrigue avec Lily. L’auteur ne sait pas monter en suspense les choses. Sincèrement, je pensais que la raison pour laquelle Lily était si problématique était sa mère. On ne parle jamais de ce personnage qui la harcèle. Louisa ne le remarque que deux fois, au début de l’histoire. C’est comme si l’auteur avait réalisé que dire qu’une enfant était mal dans sa peau à cause de parents tout sauf compréhensif/attentif n’était pas suffisant.

J’aurai vraiment préféré ne pas avoir de suite et imaginer que Lou avait une vie parfaite après sa formation. Je trouve que c’est un manque de respect vis à vis de Will que de faire en sorte que ce soit un autre personnage qui force Louisa à avancer dans la vie et voir de nouveaux horizons. Cela ne fait que renforcer la discrimination envers les handicapés. Et j’espère que ce livre n’aura pas de suite et ne sera pas adapté en film parce que sinon, l’auteur se fera encore plus critiquer que maintenant.

Laisser un commentaire

Avant toi #2 Après toi