inception
    Amazon

Dom Cobb est un voleur confirmé, le meilleur dans l’art périlleux de l’extraction. L’extraction consiste à s’approprier les secrets précieux d’une personne, enfouis au plus profond de l’inconscient pendant qu’elle rêve et que l’esprit est le plus vulnérable. Le milieu de l’espionnage industriel convoite Cobb pour ses talents. Dom Cobb devient alors un fugitif recherché sur toute la planète. A cause de cela, il perd son plus grand amour. Une ultime mission pourrait lui permettre de retrouver sa vie antérieure. Au lieu de subtiliser une idée, Cobb et son équipe vont devoir en implanter une dans l’esprit d’une personne. S’ils y parviennent, cela pourra constituer le crime parfait. Cependant aucune stratégie n’a pu préparer l’équipe à un ennemi dangereux, qui semble avoir toujours un coup d’avance. Un ennemi qui seul Cobb aurait pu voir venir. Cet été, votre esprit est la scène du crime.

Musique du film

Critique par Isabelle

Je reste sur ma première impression : c’est compliqué. C’est bien expliqué mais en tous cas, il faut suivre et ne pas lâcher d’une seconde. Si on lache, on déteste. Si on suit, on adore. Ici, on a adoré.

Ce film est déroutant. Où est la frontière entre le rêve et la réalité? Où est la frontière entre le souvenir et la réalité? Comment savoir où nous sommes? Comment en être sûr? Est-ce que nous en tant que spectateur on se fait mener en bateau du début à la fin? Et c’est justement ça qui rend le film génial : le côté réflexion n’empêche pas l’action. Ils arrivent à allier les deux plutôt bien. Même si parfois, je me demandais où ça allait nous mener.

Niveau acteur, ils sont parfaits. Tous. J’ai rien à dire de plus. On ne peut pas souligner le rôle d’un ou de l’autre parce qu’ils sont tous au même niveau. Chaque acteur est bien dans son rôle. Aucun ne se détache vraiment. Léonardo DiCaprio est bien le premier rôle mais ça n’empêche aucun autre acteur d’être à son niveau. C’est agréable.

J’adore la fin. Je ne la raconterais pas bien sûr. J’adore juste la dernière image. J’adore aussi les petits clins d’oeil tels que la chanson pour signaler le réveil. J’aime le double sens qu’elle a avec Marion Cotillard.

On a tout (action, réflexion, prise de tête, romance) à des degrés suffisamment bon pour pouvoir ne pas alourdir le film. Il arrive aussi qu’on rigole, ce qui est tout à fait inattendu. La musique aussi est génial. C’est Hans Zimmer donc c’est normal, je dirais.

On ne voit pas le temps passé. 2h30 n’est pas long pour ce film. Généralement, c’est une durée longue. On s’ennuie à un moment où à un autre mais pour ce film, c’est exactement le temps qu’il faut. Si on ne lache pas prise, il n’y a aucun moment où on s’ennuie. On est pris dans le film sans voir le temps passé, sans même s’en rendre compte.

Allez le voir. Ne ratez pas ce film, ce serait bien dommage.

Critique par Claire

Oula oula en effet mes neurones ont été mis à l’épreuve et je suis bien contente qu’ils aient survécu au choc !

Quelle idée fantastique ! Inception c’est bien entendu le descendant de Matrix mais en un peu plus poussé et beaucoup plus abordable au niveau de la compréhension. Il y a aussi beaucoup moins de « fioritures », les décors que l’on nous montre sont ceux que nous pouvons traverser chaque jour. Et c’est ce qui va apporter le doute, le questionnement sur notre existence. Vivons-nous dans un rêve ? Devons-nous nous réveiller pour être dans le monde réel ? Ces questions nous mènent bien sûr vers la paranoïa et sans certitude notre monde s’effondre.  Alors les hommes sont obligés de se fier à leurs sens, à l’expérience empirique pour pouvoir dire que ce qui les entoure est réel. Bref le thème pourrait nous amener à beaucoup de réflexion et c’est bien entendu la base d’un bon film. Il faut maintenant que le reste suive.

Au niveau du casting, c’est fantastique. Léonardo Dicaprio, au sommet de son art, (au même niveau que Shutter Island) continu à nous transporter dans une multitude d’émotions et on se prend à espérer pour lui qu’il aille au bout de sa quête.  Ellen Page (qui n’a pas joué dans le Dernier des Samaritains comme je le disais plus haut mais plutôt dans Juno ou encore X-men) s’en sort particulièrement bien et effectivement comme tout le reste de la petite bande. Quelle classe ce Joseph Gordon-Levitt !

Au niveau de la réalisation, c’est splendide. Même au plus haut du suspense les actions s’enchaînent dans une fluidité effarante. C’est cette même fluidité qui nous empêche de sombrer dans la complexité du scénario.

Au niveau de la musique, c’est du Hans Zimmer. Rythmé, prenante, elle monte lentement et vous emmène au plus haut du suspense.

En bref, un grand film à voir et à revoir. A ne surtout pas rater en salle évidement pour profiter de l’image et du son. Pour les enfants c’est à éviter même si la violence n’y est pas vraiment, c’est très compliqué. J’aurai tendance à dire que c’est à partir de l’adolescence que les jeunes spectateurs n’auront aucun problème à suivre .

[su_spoiler title= »Nos théories sur le film attention spoiler » style= »fancy »]

Isabelle :J’ai cependant une question : la toupie sert à savoir si on est dans un rêve ou dans la réalité. Elle ne s’arrête pas de tourner dans le rêve. Les autres choisissent un dé truqué et un fou. Comment savent-ils alors qu’ils sont dans un rêve ou la réalité? Parce qu’ils l’ont en main, c’est ça? Ils ne transportent pas l’objet dans le rêve, nous sommes d’accord? Dans ce cas, comment cela se fait que Cobb lui a toujours sa toupie sur lui? Et si on peut transporter des objets dans les rêves alors pourquoi un fou et un dé truqué? Ils n’ont rien de particulier. Le dé sera toujours truqué dans le rêve et le fou ne va pas joué aux échecs tout seul non? Ca m’a paru étrange ou alors je me prend la tête toute seule.

Claire : Alors ma théorie sur ce sujet c’est que en effet on ne transporte pas un objet dans un rêve et c’est bien pour ça que la toupie ne s’arrête pas de tourner. Si on est capable de la faire tourner à l’infini (par la volonté de l’esprit) c’est qu’on est dans un rêve et que la toupie est une projection (l’idée que l’on se fait de la toupie). Et si malgré notre volonté de la faire tourner à l’infini on y arrive pas c’est qu’on est dans la réalité. Idem pour le dé, si le dé fait un autre chiffre que celui pour lequel il est truqué c’est qu’on est en rêve. Et vice versa. Pour le fou, on ne sait pas quelle modification elle y apporte, peut être une question de poids ? S’il est plus lourd d’un côté que de l’autre dans la réalité, il ne le sera pas dans le rêve si elle le veut. C’est comme ça que j’ai interprété. Après relecture de notre conversation la suite m’est venu. Ce n’est pas étonnant que les personnages de veulent pas que les autres tiennent l’objet entre leur main, car ensuite ils seraient capable de faire leur propre projection et cela pourrait induire en erreur la personne qui possède l’objet. Il me semble que c’est ce qui s’est passé avec Mall et Cobb, ce dernier avait connaissance de la toupie, il a modifié la projection qu’elle avait de cette dernière pour la faire douter du monde dans lequel elle vie. Il n’empêche que la scène où il actionne la toupie dans le coffre est assez flou.[/su_spoiler]

Laisser un commentaire

Inception