cassetetechinois
    Amazon

Xavier a maintenant 40 ans. On le retrouve avec Wendy, Isabelle et Martine quinze ans après L’Auberge Espagnole et dix ans après Les Poupées russes.

La vie de Xavier ne s’est pas forcément rangée et tout semble même devenir de plus en plus compliqué. Désormais père de deux enfants, son virus du voyage l’entraîne cette fois à New York, au beau milieu de Chinatown. Dans un joyeux bordel, Xavier u cherche sa place en tant que fils, en tant que père… en tant qu’homme en fait ! Séparation. Famille recomposée. Homoparentalité. Immigration. Travail clandestin. Mondialisation. La vie de Xavier tient résolument du casse-tête chinois ! Cette vie à l’instar de New York et de l’époque actuelle, à défaut d’être cohérente et calme vient en tout cas nourrir sa plume d’écrivain…

Critique par Isabelle

Après l’Auberge Espagnole et les Poupées Russes, je me sens obligée d’aller voir Casse-tête chinois. Et je ne sais pas si j’aurais du.

Niveau scénario, c’est aussi rocambolesque que tous les autres. On part du milieu pour arriver à la fin. D’ailleurs, j’y vais directement. Je ne l’ai pas aimé. Pourquoi? Je vais essayer d’expliquer ça sans spoiler. Par rapport à l’histoire de Xavier, cela ne lui correspond pas. Et je suis d’accord avec l’éditeur. J’ai eu envie de dire : « tout ça pour ça ». Aucun intérêt  Klapisch nous fait trois films pour que le dernier (et j’espère que c’est le dernier parce que un tous les 10 ans c’est chiant) finisse à mon avis en queue de poisson alors je suis vraiment déçue. Quant au reste du scénario, c’est pas mal. J’aime bien les interactions entre chaque et la façon dont ça avance.

Mais parfois j’ai envie de tuer les personnages. Ils font toujours la même chose. Ils n’apprennent pas de leurs erreurs. C’est saoulant. Je n’ai pas franchement envie de dire quoique ce soit sur les acteurs. Mis à part que je n’aime pas Audrey Tautou. Elle m’énerve. Son personnage, Martine, aussi. Elle sert à rien à mon avis.

La musique est bien sympathique. Agréable à écouter.

Casse-tête chinois n’est pas un film extraordinaire. Il se regarde devant la télé, le soir, tranquillement. Je n’en suis en tout cas pas ressorti émerveillée.

Laisser un commentaire

Casse-tête chinois