captainamerica2
    Amazon

Après les événements cataclysmiques de New York de The Avengers, Steve Rogers aka Captain America vit tranquillement à Washington, D.C. et essaye de s’adapter au monde moderne. Mais quand un collègue du S.H.I.E.L.D. est attaqué, Steve se retrouve impliqué dans un réseau d’intrigues qui met le monde en danger. S’associant à Black Widow, Captain America lutte pour dénoncer une conspiration grandissante, tout en repoussant des tueurs professionnels envoyés pour le faire taire. Quand l’étendue du plan maléfique est révélée, Captain America et Black Widow sollicite l’aide d’un nouvel allié, le Faucon. Cependant, ils se retrouvent bientôt face à un inattendu et redoutable ennemi – le Soldat de l’Hiver.

Critique par Isabelle

Je tiens à préciser dès le départ que je n’ai pas vu ce film en 3D. Je n’aime pas le 3D et je suis plutôt contre parce que je ne vois pas l’intérêt. Je pense aussi que ce n’est qu’une machine à sous. Donc si je peux éviter, je ne vais pas voir les films en 3D.

Il y a une chose qui m’a étonné dans les 10 premières minutes du film. Déjà les sous titres m’ont paru plus épais et plus voyant que d’habitude mais en plus, il y avait les sous titres en anglais pour quand ils parlaient français. Généralement, dans les films quand des personnages parlent français on doit tendre l’oreille pour déchiffrer les mots. Continuons à parler des choses un peu dérangeantes. Les scènes de bataille ne sont pas agréables à voir, de mon point de vue. Je sais pas s’ils accélèrent les mouvements mais je sais que cela fatigue les yeux de les suivre. Cela se passe vite au moment où la personne fait le mouvement mais le reste du temps, c’est à un rythme normal. Enfin, c’est mon impression. Je me trompe peut-être. Cela m’a cependant dérangé.

Niveau scénario, il est sympa. L’histoire est longue mais l’action démarre rapidement. Ils ont beaucoup de choses à faire, à dire mais pourtant ce n’est pas confus et ça suit une logique logique. Ils expliquent même les rappels au premier épisode avec des flashback. L’histoire en elle-même reste assez tarabiscotée. J’ai eu l’impression qu’ils recyclaient des vieilles idées. Ce n’est pas vraiment le cas mais je n’aime pas quand on trouve des trucs qui sont… Comment expliquer sans spoiler?… ce n’est pas du déjà-vu, c’est pas vraiment une redite du premier film. C’est plus que des choses reviennent qu’on avait oublié ou qu’on pensait fini depuis longtemps.

Niveau acteur, j’ai été surprise de trouver Emily Van Camp et Robert Redford. C’est plus parce que je ne savais pas du tout qu’ils étaient dans ce film. Les autres acteurs sont toujours aussi sympa. J’ai bien aimé Stan Sébastien qui joue le soldat d’hiver ainsi que Mackie Anthony en faucon. Le personne de ce dernier est drôle. Cela fait du bien aussi de voir que Nick Fury peut être autre chose qu’un homme à la tête du SHIELD qu’on voit très peu. Cela fait du bien que son personnage soit développé un peu. Le développement des personnages est bien d’ailleurs.

Dans l’ensemble, ce film est un bon film. Il n’est pas parfait. Marvel a déjà fait mieux à mon avis. Mais on passe un bon moment. On s’amuse beaucoup, ce qui la seule chose que je demande aux films Marvel, personnellement. Mon bémol est principalement sur la réalisation qui est assez étrange par moment, même si ils ont eu de bonnes idées.

D’ailleurs, j’ai trouvé quelques incohérences dans ce film. Je vous les partage. Et bien sûr SPOILERS A PARTIR DE MAINTENANT.

Je voulais vous parler du français/algérien à l’accent québécois. Je crois que cette phrase dit tout non? Et les dialogues qu’ont les terroristes français sont pathétiques. Je tiens à le dire. Il dit aux gens de se faire alors que personne ne parle. Il s’énerve un peu tout seul le monsieur.

Je trouve que Captain America est super fort quand même. A la fin, il se reçoit une balle qui l’empêche de mettre la petite plaque dans sa case. Il est à l’article de la mort. Il ne peut presque pas bouger. Pourtant, il arrive à aller jusqu’à son ami, à soulever les trucs qui le gênent, à se battre avec lui, à tomber dans l’eau (pour on ne sait combien de temps) et tout cela sans mourir. Il ne perd aussi pas énormément de sang alors que la blessure saignait pas mal au tout début. Vive Captain America.

Je ne vais pas parler des timing précis au quart de seconde parce que sinon ce serait chiant. Et aussi ça voudrait dire que je détruirais tous les films d’action.

Un peu de spoilers sur Marvel’s agent of S.H.I.E.L.D pour finir. Le niveau de sécurité dans S.H.I.E.L.D a toujours été important. Si tu es au niveau 1, tu as accès à quasiment rien mais plus tu montes plus tu en sais. Cependant, celui de Captain America diminue sans raison au cours du film. Il est même différent de celui annoncé dans le premier épisode de la série de Marvel. Je m’explique. Et je tiens à préciser que je me trompe peut-être parce que j’ai vu le film une seule fois au cinéma. Quand Fury et Steve Rogers sont dans l’ascenseur et qu’il vont au hélicopter, on voit clairement leurs niveaux de sécurité. Fury est niveau 10 (le plus haut donc) et Rogers au niveau 8. Quelques moments plus tard, vers la fin de l’épisode, il me semble. On nous dit qu’en fait Captain America a un niveau de sécurité 6. Chose confirmée dans la série S.H.I.E.L.D. (et ça j’ai vérifié). Il faut être au niveau 7 pour savoir que Caulson n’est pas mort. Captain America n’est toujours pas au courant de ce fait. Donc, comment a-t-il pu monter au niveau 8 pour redescendre juste après tout en ne sachant pas que Caulson est vivant?

One comment on “Captain America #2 – Le soldat d’hiver

Laisser un commentaire

Captain America #2 – Le soldat d’hiver