avatar
    Amazon

Malgré sa paralysie, Jake Sully, un ancien marine immobilisé dans un fauteuil roulant, est resté un combattant au plus profond de son être. Il est recruté pour se rendre à des années-lumière de la Terre, sur Pandora, où de puissants groupes industriels exploitent un minerai rarissime destiné à résoudre la crise énergétique sur Terre. Parce que l’atmosphère de Pandora est toxique pour les humains, ceux-ci ont créé le Programme Avatar, qui permet à des  » pilotes  » humains de lier leur esprit à un avatar, un corps biologique commandé à distance, capable de survivre dans cette atmosphère létale. Ces avatars sont des hybrides créés génétiquement en croisant l’ADN humain avec celui des Na’vi, les autochtones de Pandora.

Sous sa forme d’avatar, Jake peut de nouveau marcher. On lui confie une mission d’infiltration auprès des Na’vi, devenus un obstacle trop conséquent à l’exploitation du précieux minerai. Mais tout va changer lorsque Neytiri, une très belle Na’vi, sauve la vie de Jake…

Critique par Claire

le premier mot qui me vient c’est : waou ! waou ! et encore waou ! Avatar est passé directement dans les numéros un de ma liste « meilleurs films »

C’est beau, non c’est magnifique. Les Na’vi sont splendides, tellement gracieux qu’on ne peut détourner nos yeux de chacun de leurs mouvement. Heureusement d’ailleurs car les paysages qui entourent nos héros sont d’une telle splendeurs qu’ils auraient pu les étouffer complètement.
Isa le sait, je ne suis pas fan des acteurs faits de toutes pièces par ordinateur mais je dois dire que j’ai été méchamment bluffé sur ce coup là ! Je n’ai presque jamais senti les milliers d’heures d’ordinateur qui se cachent derrière chaque brin d’herbe de Pandora.

Mais Avatar n’est pas riche seulement visuellement, la culture, le langage, les idées, les récits de ces habitants sont tellement poussés qu’on aurait presque tendance à penser que cette culture pourrait exister.

Bien sûr on pourrait dire que le fond moraliste du scénario est un peu pesant mais moi je dis non, bien sûr que non, ce genre de morale n’est jamais assez traitée à mes yeux.

Il y a tellement de choses à dire que je vais m’arrêter là (même si j’aurai pu parler de la somptueuse musique qui m’a fait vibrer tout le long de ces 2h41) et vous dire juste une chose: allez voir Avatar en salle, vivez le sur grand écran avec ou sans lunette 3D sur les yeux.

Critique par Isabelle

Ma critique sera plus mitigée par rapport à celle de Claire mais pas mauvaise. J’ai adoré ce film. On en prend plein la vue. C’est super bien fait. Ca donne envie de devenir un Na’vi ou au minimum d’être aussi proche de la nature qu’eux, même si dans notre monde c’est pas possible (malheureusement).
En sortant du cinéma, le premier mot qui m’est venu à l’esprit et wahou!!! Parce que les images sont parfaites. Pandora est un monde magique. On en prend plein les yeux et c’est fait pour ça. Justement, ce n’est quasiment fait que pour ça. L’histoire est banale. On anticipe le futur un peu trop facilement. La fin est plus que prévisible. Ce qui n’empêche pas d’apprécier le film. On n’est pas surpris mais on aime. Au final, ça fait du bien de voir ce genre de film quand ils sont bien faits.
Maintenant la 3D. Je suis depuis le premier film que j’ai vu en 3D super sceptique par rapport à celle-ci. Plus je vois de film, plus je ne vois pas la différence entre la 3D et la non 3D. Pendant avatar, je l’ai enfin vu. J’ai enfin vu les effets qui s’approchent de nous (même si c’était pas assez). On pouvait presque toucher les fleurs. La profondeur n’était pas utilisé mais elle était utilisé. Enfin. Cependant, au début du film, quelques scènes donnaient le tournis. C’étaient des scènes avec que des humains et aucune image de synthèse qui tournait trop vite. Il faut du temps pour s’y adapter. Ou alors il faut du temps pour que la technologie s’y adapte. (Parce que des équipes ont essayé d’enlever ce genre de problèmes mais n’a malheureusement pas entièrement réussi.)
Bref, avatar est un film à voir qui mérite vraiment son succès grâce à la beauté de Pandora, à la technologie utilisée. On en oublie même un peu les acteurs, tellement on est subjugué par le monde créé. Je conseille seulement les lunettes 3D parce que à part au cinéma, on ne peut pas voir de film en 3D. Allez le voir au cinéma, choisissez la 3D puis achetez le dvd sans lunette

Laisser un commentaire

Avatar