coeur-ocean
    Amazon

À l’hiver 1820, le baleinier Essex, originaire de Nouvelle-Angleterre, est attaqué par une créature redoutable : une baleine aux dimensions hors normes et à la volonté de fer qui semble animée par une terrible soif de vengeance.
Cette catastrophe maritime inspirera « Moby Dick » d’Herman Melville. Mais cet ouvrage n’a pas relaté l’intégralité des événements. Heart of the sea s’attache aux conséquences épouvantables de ce désastre, alors que les survivants de l’équipage sont acculés dans les cordes et contraints de commettre l’impensable pour rester en vie. Affrontant les tempêtes, la faim, la panique et le désespoir, ces hommes remettent en question leurs convictions les plus profondes et leurs valeurs morales, tandis que le capitaine du navire cherche à retrouver le cap et que son second croit encore pouvoir mater l’énorme mammifère qui les a pris pour cible…

Critique par Isabelle

Le scénario de ce film est bien mené. Le mélange entre Herman Melville et l’histoire de l’Essex est bien mené. On est pris dans l’histoire et aux bons moments, on a des petits passages qui nous rappellent que cette histoire est raconté par quelqu’un. C’est rare de voir cela dans un film. C’est bien fait parce que cela ne veut pas dire qu’on sort de l’histoire. C’est juste pour rajouter du suspense et cela marche plutôt bien. J’aime les interactions entre Melville et l’autre personnage dont j’ai oublié le nom.

Si ce film n’a pas une meilleure note, c’est parce que je l’ai quand même trouvé long. Il met beaucoup trop de temps à nous présenter l’histoire et à nous montrer la baleine qu’on attend tous. Je pense qu’ils ont essayé d’aller au plus vite mais il y a eu des moments longuets et en plus, pas logique. C’est raconté du point de vue d’une personne mais il semble tout savoir des mouvements du personnage de Chris Hemsworth. Je sais bien qu’ils ont eu le temps de discuter mais quand même, il n’aurait jamais décrit en détail la petite scène du début avec sa femme. C’est comme s’ils avaient voulu rajouter une petite larme dès le début de l’histoire ou qu’on s’attache au personnage juste parce qu’il est joué par Chris.

Sinon, les acteurs sont bons. Les personnages sont attachants. C’est un peu bête que Chris soit plus présent que Tom Holland quand c’est son personnage qui raconte l’histoire. J’ai bien aimé aussi leurs évolutions et comment se voyage les a changé petit à petit. J’ai eu du mal au début avec les effets spéciaux mais ils se sont amélioré avec l’arrivée de la baleine blanche. Et la musique est marquante et bien placée pour qu’on la remarque. Elle est jolie.

Le problème de ce film est qu’on nous force à nous attacher à des personnages dont le but est de tuer une entière espèce maritime dans une époque où on cherche à protéger tous les animaux possibles pour l’écologie. Et du coup, pour moi, le seul personnage qui devait s’en sortir était la baleine parce qu’elle est en mauvais état et veut protéger son monde. Ce film n’est pas là pour ne dire qu’il ne faut pas tuer les baleines mais je n’ai pas pu m’empêcher de sympathiser avec elle. C’est mon côté écolo qui ressort énormément en ce moment.

Laisser un commentaire

Au coeur de l’Océan