americanbluff
    Amazon

Entre fiction et réalité, AMERICAN BLUFF nous plonge dans l’univers fascinant de l’un des plus extraordinaires scandales qui ait secoué l’Amérique dans les années 70.

Un escroc particulièrement brillant, Irving Rosenfeld, et sa belle complice, Sydney Prosser, se retrouvent obligés par un agent du FBI, Richie DiMaso, de nager dans les eaux troubles de la mafia et du pouvoir pour piéger un homme politique corrompu, Carmine Polito. Le piège est risqué, d’autant que l’imprévisible épouse d’Irving, Rosalyn, pourrait bien tous les conduire à leur perte…

Sortie 5 février 2014

Critique par Isabelle

Film inratable à cause des Oscar. En tout cas, j’ai entendu dire que c’était un film à voir. Puis j’ai envie de le voir puisqu’on en entend beaucoup parlé. Je n’aime pas parler des trucs que je ne connais pas, normal non?

Et pour commencer ma critique, je vais parler des acteurs. Il s’avère qu’ils sont doués. Tous autant qu’ils sont. Un casting pareil rien n’est étonnant. D’ailleurs, j’ai décidé de parler en premier des choses que j’ai bien aimé. Pourquoi? Parce que expliquer celles que j’ai pas aimé me semble compliqué. Donc le casting est sympa. Les acteurs sont bons. Je ne sais pas si Jennifer Lawrence mérite sa nomination aux oscar. Christian Bale, oui la mérite. Jennifer, je trouve qu’on en fait un peu trop autour d’elle de temps à autre. Bon, elle joue bien quand même. Tous jouent bien.

Pendant tout le film, il y avait un truc qui clochait, quelque chose qui me chiffonnait. Je ne sais pas vraiment ce que c’était. Je me posais des questions tout au long. La réalisation? La lumière? Le scénario? Je n’arrivais pas à mettre le doigt dessus. Je pense alors maintenant que c’est un mélange de tout ça. Déjà j’ai trouvé ça long. Je ne sais pas vraiment à partir de quand mais j’ai eu hâte que cela se finisse. En plus, on part dès le départ en flashback pendant une bonne demi heure. C’est marrant au début mais les voix off sont chiantes à force. J’ai eu du mal aussi avec la lumière. Les tons sont beaucoup orangés je trouve. Je ne sais pas si c’est vraiment la lumière ou si ça inclut aussi le décor. En tout cas il y a trop d’orange.

Ma conclusion finale sur ce film est que c’est un bon film mais que je n’arrive pas à mettre le doigt sur son problème. Il faudrait sûrement que j’aille le revoir mais j’ai pas franchement envie parce que c’est le genre de choses que je réserve aux films que j’ai vraiment aimer.

Laisser un commentaire

American Bluff